mercredi 1 février 2017

La joie de voir se métamorphoser la Joîa en Joya


Grande joie en ce mois de janvier 2017 : après neuf années de gestation et croissance dans sa forme de "chrysalide", j'ai vu en cette première étape de cette année "1" ma merveilleuse création la Joîa accomplir sa métamorphose. La joîa s'est auto-joiatisée ! 

Après une danse d'activation de la joie particulièrement harmonieuse, sereine et enthousiaste intégrant la présence équilibrée des 4 éléments, je suis entré en méditation immobile et j'ai rapidement senti une sorte de vertige se déployer. M'abandonnant sans résistance à la danse intérieure de l'énergie, une délicieuse extase est arrivée avec une impression de "nouveauté" absolue, comme si je m'éveillais d'un grand rêve, en en même temps j'ai eu l'impression de retrouver une impression de paix extrêmement familière, comme si je rentrais à la maison. 

Laissant le processus se continuer sans aucun contrôle, j'ai senti une sorte de voile énergétique se dissoudre autour de moi et j'ai vu un magnifique papillon arc-en-ciel apparaître en moi au niveau du coeur. J'ai senti qu'il intégrait l'ensemble des animaux de pouvoir que je sentais depuis quelques mois s'éveiller en moi, le serpent dans la racine, l'aigle dans le front, le dragon dans le plexus, le dauphin dans le coeur...  

Le papillon a commencé à grandir et je l'ai vu avec émerveillement se déployer peu à peu tout autour de moi sous la forme d'un... arbre à papillons ! 





Le mouvement des papillons était en train de s'incarner à l'intérieur de l'arbre de vie... Un arbre de sagesse reliant la Terre et le Ciel, un arbre de joie plein de sève alliant l'eau et le feu. Merveilleux ! 

Poursuivant ma méditation dans une paix de plus en plus jouissive, j'ai senti dans mon coeur une puissante expansion d'énergie jouissive à la fois extrêmement douce (yin) et puissante (yang), et j'ai ressenti avec émerveillement s'unifier l'ensemble de mes chakras du coeur jusqu'à la racine et la couronne, ne formant plus qu'une seule bulle de lumière extatique. 

Au bout de quelques minutes d'abandon aux délices de l'extase, j'ai vu le mot "Joîa" arriver devant mes yeux et à mon grand étonnement l'accent circonflexe s'est mis à "battre des ailes" avec grâce, puis il s'est stabilisé en position "haute", le î devenant alors un Y... 

Le Y est venu se placer en moi avec le centre dans ma courronne, le O est venu m'entourer dans une bulle d'amour et le J est venu dans mon axe en 360°, formant ainsi une sorte de fontaine d'abondance. Le A est venu se superposer comme une pyramide au niveau médian et a commencé à s'effacer, devenant tout léger, à peine perceptible comme un halo doré de lumière. 

La Joîa venait d'achever sa croissance/métamorphose, transformant l'énergie du i (la spiritualité ascendante, de l'humain vers le divin, du fini vers l'infini) en énergie du Y (la spiritualité descendante, du divin vers l'humain, de l'infini dans le fini). 

Avec un bonheur indicible j'ai alors senti la lumière descendre par la couronne à travers l'entonnoir du Y et l''énergie-conscience à continué à s'expandre à partir de mon coeur dans toutes les directions vers le cosmos, intégrant dans sa lumière tout sur son passage, révélant la divinité de la nature, illuminant la splendeur de chaque chose comme étant parfaitement à sa place, jouant parfaitement son rôle, et j'ai senti pour la première fois une unité avec le tout dans laquelle je n'étais non plus absent en tant que "moi" mais totalement présent, plus "moi" que jamais", mais intégrant la totalité de ce qui est. 

J'ai alors pensé : "tiens, voilà donc ce qu'est l'illumination?" Puis la phrase "Je suis tout" est arrivé... La joie d'être Dieu-Nature était là, tranquille, présente de toute éternité, toujours et partout, et j'ai compris que mon processus d'éveil était en train de s'achever pour entrer dans un nouveau cycle, celui de la réalisation.   


En ce jour du 1er février, je rends grâce à la vie de m'avoir offert cette nouvelle expérience libératrice et j'invite tous ceux qui le souhaitent à me rejoindre dans le mouvement de métamorphose du monde pour devenir des papillons de joie rayonnants de sagesse et d'amour ! 

La Joîa est morte... Vive la JOYA ! 

 

Aucun commentaire: